PROLON® EST-IL ADAPTÉ À MES BESOINS ?

ProLon® imite le jeûne.
Il le fait de manière sûre et simple.

Les statistiques montrent que les gens pratiquent le jeûne pour des motifs variés.

En particulier dans les buts suivants :

  • se purifier ;
  • améliorer leurs indicateurs sanguins et autres marqueurs de santé physique ;
  • retrouver la forme et perdre des graisses abdominales.

Il a été démontré scientifiquement que ProLon® aide à :

  • améliorer les taux de triglycérides et de glucose dans le sang ;
  • maintenir la masse maigre en réduisant le gras viscéral et abdominal ;
  • contrer la résistance à l’insuline ;
  • préserver la densité osseuse ;
  • régénérer les cellules souches ;
  • améliorer le taux de cholestérol ;
  • maintenir un niveau optimal de PCR (protéine c-réactive, indice d’inflammation corporelle) ;
  • diminuer le niveau d’IGF-1 (facteur de croissance 1 ressemblant à l’insuline, hormone peptidique associée à la hausse de la mortalité et à la dégradation de l’ADN des cellules humaines).
ACHETER MAINTENANT

Comment prendre ProLon®

La fréquence d’un régime ProLon® peut varier d’une fois par mois à une fois tous les six mois, selon vos besoins et l’avis de votre médecin ou de votre nutritionniste.

Pendant les 5 jours du protocole ProLon®, vous ne devez pas consommer d’autre nourriture ni, de préférence, de liquides autres que l’eau. Votre médecin ou nutritionniste peut vous autoriser quelques exceptions.

Vous pouvez retrouver votre alimentation habituelle le reste du mois, en n’oubliant pas de vous ménager une journée de transition à la fin du protocole de 5 jours.

Chaque boîte individuel ProLon® contient des instructions.

Les sujets soumis aux tests cliniques ont pris ProLon® une fois par mois pendant trois mois consécutifs.

Il n’est pas conseillé de suivre le régime ProLon® dans les cas suivants

  • personnes âgées moins de 18 ans ;
  • femmes enceintes ou allaitant;
  • personnes allergiques au soja ou aux fruits à coque, au nickel, au céleri et/ou à un autre ingrédient du protocole (voir la section dédiée) ;
  • personnes souffrant d’un trouble de l’alimentation (anorexie, boulimie,hyperphagie) ;
  • personnes dont l’IMC est inférieur à 18,5, et qui ont un niveau très faible de masse musculaire ;
  • personnes âgées de plus de 70 ans et/ou de constitution fragile (souvent atteintes de grippes, fièvres, infections) ;
  • personnes présentant une mutation génétique rare qui bloque la production de glucose à partir de sources comme le glycérol et les acides aminés.
  • personnes ayant des troubles rénaux ou hépatiques susceptibles d’empirer à cause des faibles niveaux de glucose et de protéines
  • personnes atteintes de maladies chroniques, sans l’agrément préalable de leur médecin traitant.
  • personnes prenant un traitement médicamenteux chronique, sans l’agrément préalable de leur médecin traitant.
  • personnes qui prennent de l’insuline ou des médicaments hypoglycémiants ; la prise du FMD peut leur être fatale.
  • individus ayant des besoins diététiques spéciaux, non compatibles avec le programme ProLon.
  • personnes ayant des troubles rénaux ou hépatiques susceptibles d’empirer à cause des faibles niveaux de glucose et
  • de protéines de ProLon.
  • personnes ayant une pression basse et/ou suivant un traitement contre l’hypertension, sans l’agrément préalable de leur médecin traitant.
  • athlètes en période d’entraînement ou de compétition.
prolon consumer